Camille Lecointre, femme d’équilibre
Gratuit

Camille Lecointre, femme d’équilibre

  • 50 min

  • 2022

L’invitée de Navigantes #06

Synopsis

Un récent sondage indique que 61% des femmes athlètes de haut niveau estiment qu’il est difficile continuer leur carrière sportive après être devenues mères… « Je pense qu’elles se mettent des freins avant même d’être enceintes, à cause de la logistique notamment », commente à ce propos l’invitée de ce 6e épisode de Navigantes, qui, elle, a décidé de concilier les deux. A 37 ans, Camille Lecointre dispose d’un des plus beaux palmarès de la voile olympique française : double médaillée de bronze de 470 aux Jeux de Rio avec Hélène Defrance puis de Tokyo en 470 avec Aloïse Retornaz, championne du monde, triple championne d’Europe, 4e des Jeux de Londres avec Mathilde Géron. Elle est aussi maman de deux enfants, nés entre deux échéances olympiques. Après la naissance de sa fille au printemps 2022, la Normande d’origine a réussi l’exploit de décrocher une médaille de bronze pour sa première grande compétition internationale au championnat du monde disputé en octobre en Israël avec son nouvel équipier, Jérémie Mion. Il lui aura fallu moins de six mois pour pour redevenir l’athlète et la compétitrice qu’elle était avant son arrêt et pour construire une nouvelle paire mixte – le 470 est passé à ce format après les JO de Tokyo. « Pendant ma grossesse, on a essayé de perdre le moins de temps possible, on a beaucoup travaillé à distance en prépa mentale pour apprendre à bien se connaître ; et tant que mon ventre me permettait de me pencher, j’ai bricolé sur le bateau ! », sourit-elle. Pour mettre toutes les chances de son côté, la double médaillée olympique a quitté Brest pour s’installer à Marseille avec toute sa famille. « C’est le meilleur compromis, pour la logistique et pour partager mon temps ; le matin, je dépose les enfants à l’école ou la crèche et je pars m’entraîner, et à 16h, je peux aller les chercher. Je passe peut-être un tout petit peu moins de temps sur l’eau, mais je m’entraîne mieux. » Elle reconnaît cependant que « c’est très chronophage d’organiser les déplacements, c’est un peu de la débrouille, heureusement, on a les grands-parents, mais c’est quand même un sujet ! » Toujours est-il que la championne a trouvé un équilibre parce qu’elle a la flamme, encore… ce rêve de décrocher sa qualification pour ses 4e Jeux, avec l’ambition d’aller chercher l’or sur le plan d’eau marseillais qui accueillera les épreuves de voile des JO de Paris 2024. Ce podcast a été diffusé le 30 novembre 2022.

L'avis de Sailorz

Faire passer un projet de grossesse avant une préparation olympique, un tabou ? En tout cas pas pour Camille Lecointre qui se livre, sans filtre, au micro d’Hélène Cougoule. Un exemple très inspirant pour les athlètes féminines !

Crédits

Journaliste : Hélène Cougoule. Générique : All the summer girls. Post-production : Grégoire Levillain. Photo : Nicolas Touzé.

Skippers

Compétitions

Partager sur