Charles Caudrelier, du bleu dans les yeux

Charles Caudrelier, du bleu dans les yeux

  • 52 min

  • 2021

Caudrelier rime avec humilité

Synopsis

Au début de l’hiver 2019, Charles Caudrelier participe avec Franck Cammas à la Brest Atlantiques, course en double réservée aux Ultimes, à bord du Maxi Edmond de Rothschild. Une étape de plus dans la carrière d’un marin baigné très tôt dans l’univers de la course au large, passion de son père, venu s’installer à La Forêt-Fouesnant, quand Charles avait 2 ans. D’abord figariste, celui qui a un temps suivi des études dans la Marine marchande « pour rester au contact de la mer », remporte la Solitaire en 2004, « la course la plus dure à gagner » à ses yeux. Dans la foulée, il découvre l’Orma aux côtés de Pascal Bidégorry sur Banque Populaire – « On n’a pas fait mieux », commente-t-il -, puis l’Imoca avec Marc Guillemot, les deux hommes remportant la Transat Jacques Vabre 2009. Débute ensuite une longue parenthèse Volvo Ocean Race, d’abord avec Franck Cammas - dont Charles Caudrelier se considère comme un « disciple » - victoire à la clé, ensuite à la tête de l’équipage de Dongfeng Race Team. Une aventure sur deux éditons qui se clôt par un succès mémorable, au bout du suspense, en juin 2018. A peine le temps pour lui de s’interroger sur son avenir que le Breton se retrouve co-skipper du Maxi Edmond de Rothschild, une corde de plus à l’arc d’un marin qui rêve encore d’une course, le Vendée Globe.

L'avis de Sailorz

Avec la Brest Atlantiques 2019 en arrière-plan – on ne se lasse pas des images de drone de Yann Riou -, ce doc richement illustré dresse le portrait d’un marin attachant qui, malgré le succès, fait preuve d’une désarmante humilité, confiant, après sa deuxième victoire sur la Volvo, avoir du mal à voir son nom accolé sur le trophée à celui de Peter Blake.

Crédits

Production : Bleu Iroise Arsenal / Sea Events. Réalisation : Nicolas Raynaud. Montage : Julien Kerleroux.

Skippers

Compétitions

Classes

Partager sur