Embarqué, 32 jours de course Ultim

Brest Atlantiques comme si vous y étiez

Synopsis

La première édition de Brest Atlantiques, courue en double, s’est élancée 5 novembre 2019 avec quatre Ultims au départ, dont Actual Leader, le plus ancien trimaran de la flotte. A son bord, le tandem Yves Le Blevec/Alex Pella, mais aussi, comme sur les trois autres bateaux, un media man, en l’occurrence Ronan Gladu. Qui, pendant 32 jours, va filmer et raconter cette grande boucle atlantique de 14 000 milles, passée par Rio de Janeiro et Le Cap. Rien n’échappe au media man qui vit son baptême du feu sur un engin de cette taille : départ dans la tempête à la sortie du goulet de Brest, (bonne) ambiance à bord, de jour comme de nuit, leçons de cuisine d’Alex Pella, entre pâtes – « C’est comme Bob Marley, ça plaît à tout le monde » – et tapas de calamar, gros coups de vent, comme celui affronté de face pendant plus de 48 heures après le passage de Rio, ou de fatigue… Et à l’arrivée une troisième place pour Actual Leader, derrière le Maxi Edmond de Rothschild et Macif, et pour, Ronan Gladu « la sensation unique d’avoir vécu autant de choses et d’avoir voyagé aussi loin, d’un hémisphère à l’autre, en partant du port en bas de chez moi pour mieux revenir à la maison, Brest même ! »

L'avis de Sailorz

Quelle bonne idée d’avoir embarqué des media men sur la Brest Atlantiques ! Ronan Gladu, spécialiste de l’image et de la glisse, en tire un film personnel et parfaitement rythmé, dans lequel il alterne entre ses impressions de novice du large, des échanges avec les skippers et des images, notamment de drone, et sons de mer qui donnent vraiment l’impression de vivre la course de l’intérieur.

Crédits

Réalisateur: Ronan Gladu. Images: Ronan Gladu.

Skippers

Compétitions

Classes

Partager sur