Le Jules Verne par tous les temps

Le Jules Verne par tous les temps

  • 52 min

  • 2010

La troisième est la bonne

Synopsis

Le 31 janvier 2010, Franck Cammas et neuf hommes d’équipage quittent Brest pour s’élancer à l’assaut du Trophée Jules Verne, détenu depuis 2005 par Orange 2 en un peu plus de 50 jours. Une troisième tentative pour Groupama 3 et « la dernière chance au vu de la météo » selon son skipper au moment de partir. Avant ce tour du monde, dont le récit est le fil rouge de ce documentaire, ils sont seulement six à avoir réussi à s’emparer du Trophée Jules Verne, les premiers ayant été Bruno Peyron et ses cinq équipiers de Commodore Explorer, passés sous la barre mythique des 80 jours en 1993. « On y allait en reconnaissance pour voir si c’était possible », commente ce dernier, qui s’emparera du convoité trophée deux autres fois, en 2002 et 2005. A bord de Groupama 3, après une descente de l’Atlantique plutôt rapide, c’est l’heure d’entrer dans le Grand Sud, faisant dire à Jacques Caraës, équipier et media man : « L’histoire démarre là, c’est comme si on rentrait dans un tunnel dont on sera très contents de sortir. » Un tunnel synonyme de vents violents, de froid, de glaces parfois, certains équipages ayant par le passé vécu avec une véritable épée de Damoclès au-dessus de la tête. Groupama 3 en sort avec 200 milles de retard sur Orange 2 au cap Horn, tout va se jouer dans la remontée de l’Atlantique. « Entre l’équateur et les Canaries, on a forcé comme si on était en Grand Prix », racontera Franck Cammas. Avec succès puisque le 20 mars 2010, le record est battu d’un peu moins de deux jours (48 jours 7 heures 44 minutes).

L'avis de Sailorz

Entre images embarquées sur Groupama 3, témoignages d’équipiers et nombreux flashbacks sur les tentatives passées – quelles images de Commodore Explorer dans 85 nœuds au cap Horn ! -, ce récit montre bien que le Jules Verne reste un véritable sommet, que très peu parviennent à gravir. La preuve : depuis mars 2010, seuls deux équipages sont parvenus à s’en emparer.

Crédits

Production : Bleu Iroise / Sea Events / TVR-Tébéo-Ty Télé. Réalisation : Fabrice Caër. Image : Fabrice Caër, Nicolas Raynaud, Christophe Castagne, Fulvio d’Aguanno, Jérôme Teigné, Jean-René Kéruzoré. Montage : Julien Kerleroux. Voix-off : Thierry Barbet. Mixage : Henry Puizillout – L’Oreille du Chat

Skippers

Compétitions

Classes

Partager sur