Philippe Poupon, Portrait d'un solitaire

Philippe Poupon, Portrait d'un solitaire

  • 52 min

  • 1995

Synopsis

Philippe Poupon fait partie des navigateurs les plus titrés de sa génération. Pourtant une course, et non des moindres, s’est toujours refusée à lui : le Vendée Globe. Images d’époque à l’appui, ce documentaire s’ouvre sur son chavirage en 1989 et enchaîne sur son arrivée aux Sables en 1993, sous gréement de fortune, en 3e position, après avoir lutté pour la première place. Des années difficiles pour un marin qui a la gagne vissée au plus profond de lui, malgré l’impassibilité dont il témoigne face aux caméras. Ce documentaire revient sur ses années victorieuses, notamment 1988 lorsqu’il remporte l’Ostar à bord de Fleury Michon IX, trimaran spécialement conçu pour cette course. La recette de ses victoires ? Selon Eric Tabarly, qui érige Poupon au rang de « meilleur équipier », rien d’étonnant à ce qu’il réussisse aussi bien en solitaire puisque c’est un « marin complet sachant tout faire à bord ». Pour Florence Arthaud, la « technique Poupon », c’est d’avoir le bateau le mieux organisé pour se fatiguer le moins possible et être le plus performant. « On l’appelle Philou, c’est pas pour rien ! »

L'avis de Sailorz

Richement illustré d’images embarquées et d’entretiens de Philippe Poupon, ce documentaire raconte la carrière de Philippe Poupon à travers ses courses les plus mémorables, entre avaries, fortunes de mer et victoires, bien entendu.

Crédits

Production : Patly Productions. Réalisation : Dominique Pipat. Images : Philipe Poupon, Robert Pauly. Interviews : Bernard Rubinstein. Son : Julien Poyanne. Pilote d’hélicoptère : Daniel Manoury (société Ponair). Mixage : Philippe Kurzawa. Montage : Didier Delzor.

Skippers

Compétitions

Classes

Partager sur