Un bateau pour gagner

Vendée Globe, mode d'emploi

Synopsis

L’auteur de ce documentaire, Nicolas Raynaud, s’est mis dans la peau d’un marin qui, après la victoire d’Armel Le Cléac’h sur le Vendée Globe 2016-2017, décide de se lancer dans la construction d’un bateau neuf pour prendre quatre ans plus tard le départ de la course autour du monde en solitaire. Avec lui, nous rencontrons tous les acteurs d’un tel projet : les architectes de VPLP, le chantier Multiplast et son concurrent CDK Technologies, la voilerie All Purpose, les chantiers Lorima pour le gréement et Héol Composites pour les foils et safrans, la société Skysat pour l’électronique, L’Atelier sur Mer pour la décoration des voiles, Mer Agitée, la structure de Michel Desjoyeaux, pour un accompagnement global du projet. Coût total de l’aventure (on est alors en 2017) ? 5 millions d’euros pour le bateau, 2,5 millions de budget de fonctionnement annuel. Mais la certitude d’avoir toutes les clés en main pour viser la succession d’Armel Le Cléac’h…

L'avis de Sailorz

Comment monter un projet Vendée Globe de A à Z ? Ce documentaire est un vrai tuto pour comprendre quels sont tous les intervenants d’une telle aventure, livrant à chaque étape des informations précises sur les coûts.

Crédits

Production : Bleu Iroise / TVR, Tébéo, Tébésud / Sea Events. Réalisation : Nicolas Raynaud. Image : Nicolas Raynaud, Jean-François Padet. Montage : Julien Kerleroux. Mixage : Henry Puizillout. Etalonnage : Pierre Bouchon.

Skippers

Compétitions

Classes

Partager sur