Un monde d'émotions - Le Vendée Globe 2020-2021
GRATUIT

Un monde d'émotions - Le Vendée Globe 2020-2021

  • 52 min

  • 2021

Un très grand cru !

Synopsis

Ils sont 33 dont 6 femmes à s’élancer le 8 novembre 2020 pour le 9e Vendée Globe. Si la descente du chenal des Sables, Covid oblige, se fait en catimini mais non sans émotions, le départ, « dans un décor fantomatique » puis sous le soleil et le survol de la Patrouille de France, donne le ton d’une édition exceptionnelle qui, raconte l’auteur, s’annonce alors « comme la plus rapide de l’histoire » avec ses 8 nouveaux foilers. D’abord marquée par la prise de pouvoir d’Alex Thomson, puis par l’abandon de ce dernier, la course prend une tournure dramatique à l’entrée de l’Indien quand Kevin Escoffier envoie un message glaçant à son équipe : « Je coule. Je ne rigole pas. Mayday. » S’en suivront des heures terribles d’angoisse et de recherches jusqu’à la libération quand le skipper de PRB apparaît à l’image derrière Jean Le Cam, son sauveur. La course reprend ses droits, Charlie Dalin est en tête, mais doit ralentir, cale basse de foil cassée, ce dont profite Yannick Bestaven pour prendre à son tour les commandes en entrée de Pacifique, avant, le 2 janvier 2021, de pousser un cri libérateur « Cap Horn ! ». Mais il sera dit que cette édition ne sourira pas aux leaders, puisque le skipper de Maître CoQ, englué dans la remontée de l’Atlantique Sud, se fait à son tour reprendre. « Je pensais passer pour une quiche », expliquera-t-il plus tard, mais le Rochelais se ressaisit, tente une option de la dernière chance à l’approche des Sables d’Olonne, payante. Car s’il coupe la ligne en troisième position en plein cœur de « la folle nuit du Vendée Globe », qui voit arriver cinq marins en quelques heures, il s’impose au jeu des compensations attribuées pour ceux ayant participé aux recherches de Jean Le Cam. « On a tous gagné quelque part », commente le lauréat qui ajoute : « Merci de nous avoir donné ce scénario".

L'avis de Sailorz

A édition exceptionnelle, il fallait un film exceptionnel pour retracer ce 9e Vendée Globe. Cette gageure, Christophe Duchiron la relève haut la main, parvenant par son récit, illustré par les images du bord et les témoignages a posteriori de plusieurs acteurs-phares, à donner un véritable souffle d’émotions à ces 52 minutes de pur bonheur.

Crédits

Production: Nefertiti pour le Vendée Globe. Réalisation: Christophe Duchiron. Producteur: Hervé Borde. Montage: Olivier Donnadieu. Mixage: Raphaël Cazaux. Direction technique: Frédéric Olivier. Traitement images embarquées: Alain Paulhac. Script: Laurence Leray.

Compétitions

Classes

Partager sur