VDH, Monsieur Longue Route

VDH, Monsieur Longue Route

  • 52 min

  • 2019

Des matchs au tour du monde

Synopsis

L’immense carrière de Jean-Luc Van Den Heede, alias VDH, revisitée. Ce marin est un roc, un dur au mal, un rêveur aussi. La mer est son élément. « Il n’y a pas d’endroit où tu es plus libre que sur un bateau, face à la nature, face à toi-même », assure-t-il. VDH a été un pionnier, au départ de la première Mini-Transat, en 1977, et du premier Vendée Globe, en 1989. Après son premier tour du monde, il abandonne sa carrière de professeur de mathématiques pour vivre pleinement sa passion. Les victoires et les podiums s’enchaînent. À l’aube des années 2000, VDH se fixe un défi extrême : battre le record du tour du monde « à l’envers », contre les vents et les courants dominants. Ses trois premières tentatives échouent. Mais l’homme est persévérant et son quatrième essai est le bon : en 122 jours, il pulvérise de près d’un mois le précédent record. Il pense alors prendre une retraite bien méritée mais la passion est trop forte. À plus de 70 ans, il remporte la Golden Globe Race, bouclant ainsi son sixième et, cette fois il l’assure, son dernier tour du monde.

L'avis de Sailorz

Raconter en 52 minutes une telle carrière constitue un sacré défi, relevé avec brio par Nicolas Raynaud. Les paroles de VDH sont à la fois fortes et simples, empreintes d’une passion qui ne se tarira jamais. Les images de mer sont superbes, avec une mention spéciale pour les fascinantes prises de vues d’icebergs, tournées par VDH lors de son premier Vendée Globe.

Crédits

Production : Bleu Iroise Arsenal / Sea Events. Réalisation : Nicolas Raynaud. Image : Nicolas Raynaud. Montage : Julien Kerleroux.

Skippers

Compétitions

Classes

Partager sur