SailGP  - Racing on the Edge

SailGP - Racing on the Edge

  • 2021

Inside SailGP

Synopsis

Cette série en huit épisodes revient sur la saison 2 de SailGP, débutée en 2021 et achevée en mars 2022 à San Francisco. Huit nations s’affrontent - l’Australie, le Danemark, l’Espagne, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, le Japon et la Nouvelle-Zélande - au cours de Grands Prix à travers le monde. Les équipages naviguent à armes égales sur des F50 (issus des AC50 qui ont participé à la l’America’s Cup 2017), des catamarans à foils ultra-rapides pouvant filer à plus de 50 nœuds. Ils sont menés par des stars de la voile comme James Spithill, Ben Ainslie, Nathan Outteridge, Peter Burling, Tom Slingsby ou encore Billy Besson. Sur SailGP, le niveau est très relevé et les régates hyper spectaculaires, avec parfois des collisions et des chavirages impressionnants. Ce documentaire propose de s’immerger dans les coulisses de la compétition, aidant à mieux cerner les personnalités des marins ainsi que les enjeux sportifs et humains, auxquels les équipes se confrontent.

Racing on the Edge 2021

GRATUIT
23 min

The Bermuda Crash - Jimmy Spithill - USA

Cet épisode s’intéresse à une légende de la voile, James Spithill, double vainqueur de l’America’s Cup, en 2010 puis en 2013, édition pendant laquelle, à la barre du bateau américain Oracle, il avait réalisé l’un des plus grands come-back de l’histoire du sport. Bien qu’Australien, Spithill a beaucoup couru sous les couleurs des Etats-Unis et c’est à nouveau le cas pour cette saison 2021 de SailGP. La première étape du circuit se déroule aux Bermudes, sur un plan d’eau qu’il connaît très bien car il a vécu quatre ans sur place. À bord du F50 américain, il vise la victoire mais un incident de course va ruiner ses espoirs, une impressionnante collision avec le bateau japonais, que l'épisode décrypte sous tous les angles. L’étape bermudienne ne se passe pas vraiment comme prévu pour le marin australien, forcément déçu, mais très combatif pour la suite de la saison.

Voir plus
GRATUIT
25 min

The Maverick - Phil Robertson - Spain

L’équipe espagnole de SailGP, objet de cet épisode, est menée par un marin néo-zélandais, Phil Robertson. Son profil est atypique, comparé aux autres skippers du circuit, car il n’a pas d’expérience olympique ni de participation à l’America’s Cup à son actif. Mais c’est un expert du match-race, deux fois ghampion du Monde. Souriant et détendu à terre, Phil Robertson est un leader naturel qui, sur l’eau, à la barre du F50, se métamorphose. Très déterminé, il n’a pas peur d’attaquer et de prendre des risques, quitte à friser l’agressivité. L’équipe espagnole est en construction mais Robertson lui permet de progresser rapidement. Après deux événements, aux Bermudes puis en Italie, les Espagnols sont en tête du classement général de SailGP. La saison est encore longue, mais c’est une belle satisfaction pour ce passionné de foil, qui n’aime rien tant que voler sur l’eau, consacrant une grande partie de son temps libre à naviguer en Moth ou en kitefoil.

Voir plus
GRATUIT
25 min

The Danish way - Nicolai Sehested - Denmark

Ce troisième épisode de la saison 2 de SailGP propose un focus sur l’équipe danoise de SailGP, qui se frotte pour la première fois aux meilleurs équipes mondiales, emmenées par James Spithill, Ben Ainslie, Nathan Outteridge, Tom Slingsby… Un gros challenge pour ce team moins expérimenté, avec à sa tête Nicolai Sehested, qui participe à cette saison 2021 en mode découverte. On suit ainsi la progression des Scandinaves, d’abord intimidés, puis de plus en plus confiants, qui avancent dans la saison avec envie, fiers de représenter leur pays sur une compétition aussi relevée. Peu à peu, l’équipage danois gagne le respect de ses illustres concurrents. « Il peut devenir un sérieux concurrent sur le long terme », commente ainsi Sir Ben Ainslie. Nicolai Sehested, qui ne manque pas d’ambition, déclare de son côté : « Nous n’allons pas gagner SailGP cette année, mais nous le ferons très bientôt ! »

Voir plus
GRATUIT
24 min

The Tahitian feel - Billy Besson - France

Skipper du F50 français lors de la première partie de la saison 2021, Billy Besson est un compétiteur acharné qui met un point d’honneur à ne rien lâcher pour aller au bout de sa seule ambition : gagner. Le Polynésien a ainsi décroché huit titres mondiaux dans sa carrière, dont quatre en Nacra 17. Dans cet épisode, il explique le challenge de naviguer à bord des F50, ces machines hyper technologiques qu’il faut mener à des vitesses ahurissantes sur des régates très courtes et intenses. Il raconte aussi les difficultés de communication rencontrées à bord du F50 français, le lot commun de tous les équipages du circuit SailGP. Enfin, Billy Besson revient avec émotion sur son enfance passée sur un voilier à Tahiti, ce qui permet de mieux comprendre comment il a développé une approche différente de ses concurrents, davantage basée sur le feeling.

Voir plus
GRATUIT
25 min

Wind Whisperer - Nathan Outteridge - Japan

L’Australien Nathan Outteridge est une légende de la voile. Champion olympique de 49er à Londres en 2012, il a décroché la médaille d’argent quatre ans plus tard à Rio sur le même support et a participé à l’America’s Cup avec Artemis. Pour cette saison 2 de SailGP, il est à nouveau pilote de l’équipe japonaise. La saison précédente, il était passé tout près de la victoire au général à Marseille, perdant d’un souffle la finale à un million de dollars, face au team australien de Tom Slingsby. Nathan Outteridge veut sa revanche et son objectif est clair : gagner la saison 2 de SailGP. Pour composer son équipage, il s’entoure d’autres experts internationaux mais aussi de jeunes Japonais, car l’ambition est aussi d’inspirer la nouvelle génération dans un pays où la culture de la voile n’est pas encore très développée. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais le mouvement est lancé, et les bons résultats sont au rendez-vous sur SailGP.

Voir plus
GRATUIT
26 min

Redemption down under - Tom Slingsby - Australia

Cet épisode s’intéresse au pilote du team australien, Tom Slingsby, et plus particulièrement à sa relation avec le Britannique Ben Ainslie. D’abord intéressé par le tennis, Slingsby s’est rapidement orienté vers la voile, avec succès. Quintuple champion du monde de Laser, il a remporté le titre olympique à Londres en 2012. Il a aussi gagné l’America’s Cup 2013 avec Team Oracle USA… et la première saison de SailGP ! Sur ce championnat, il défend son titre face à d’autres athlètes de légende, dont Ben Ainslie. Quand il était enfant, Tom Slingsby suivait avec admiration le parcours du Britannique. Plus tard, les deux hommes sont devenus coéquipiers (lors de l’America’s Cup 2013), puis rivaux : sur SailGP, Slingsby a l’opportunité de battre son idole. La relation entre les deux marins est faite de rivalité mais surtout d’un énorme respect mutuel. « Pour être le meilleur, tu dois battre le meilleur », résume l’Australien.

Voir plus
GRATUIT
25 min

Life lessons - Ben Ainslie - Great Britain

Le team britannique est mené par un marin ayant l’un des plus beaux palmarès de la voile internationale, Sir Ben Ainslie. Onze titres mondiaux, cinq médailles olympiques dont quatre en or, un sacre dans l’America’s Cup en 2013… Dans sa longue carrière, Ben Ainslie a aussi connu des moments difficiles. Dans cet épisode, il évoque avec émotion la disparition de son ami Andrew Simpson, après un chavirage à bord d’un catamaran AC72 en baie de San Francisco en 2013. Malgré son palmarès hors norme, Ben Ainslie reste modeste, désireux de progresser, encore et encore. Il fait aussi preuve d’un fair-play remarquable. Ainsi, à Sydney, quand son F50 percute de plein fouet celui des Japonais, il vient s’excuser auprès du skipper Nathan Outteridge et de ses équipiers. Il propose aussi l’aide de son équipe pour permettre aux Japonais de réparer pour participer à la dernière journée de Grand Prix. La classe.

Voir plus
GRATUIT
25 min

The Contenders - USA / Japan / Australia

La saison 2 de SailGP approche de la fin. Les trois premières équipes en tête du classement général à l’issue de la saison régulière se retrouvent à San Francisco pour la « Grande Finale », une course décisive sur laquelle tout se joue. L’équipage vainqueur de cette ultime régate remporte SailGP et la récompense d’un million de dollars. Les Australiens (skipper : Tom Slingsby), les Américains (Jimmy Spithill) et les Japonais (Nathan Outteridge) sont concernés par cette Grande Finale. Tous peuvent légitimement prétendre à la victoire. Il va falloir résister à la pression dans cette course sous haute tension, avec une phase de départ qui s’annonce primordiale. « Etre en tête à la première marque, c’est comme mener au premier virage dans un Grand Prix de Formule 1 », explique Tom Slingsby. Le mythique plan d’eau de San Francisco offre un cadre parfait pour ce grand moment de sport.

Voir plus
GRATUIT
26 min

The Grand Final - USA / Japan / Australia

Le dénouement de la saison 2 de SailGP a lieu fin mars 2022 avec le Grand Prix de San Francisco qui s’achève par la Grande Finale. Cette dernière réunit les trois premiers équipages du classement général à l’issue de la saison « régulière » : les Australiens (Tom Slingsby), les Américains (Jimmy Spithill) et les Japonais (Nathan Outteridge). Les compteurs sont remis à zéro et le vainqueur de cette ultime régate remporte le circuit SailGP et la récompense d’un million de dollars qui va avec. « Winner takes all », comme le disent les Américains ! La tension est à son comble au moment du départ de cette manche ultime qui donne lieu à un début de course extrêmement serrée entre les trois F50 montés sur leurs foils, mais l’arrivée d’une baleine sur la zone de course contraint les organisateurs à interrompre la régate ! Il faut alors patienter pour relancer la confrontation à trois, dans un vent capricieux. Crédités du meilleur départ, les Australiens s’échappent, mais au moment de passer la dernière marque, ils tombent dans un trou de vent dont profitent leurs rivaux pour revenir. Finalement, les hommes de Tom Slingsby redécollent et conservent leur titre de champions du circuit SailGP conquis lors de la première saison. Leur performance, et notamment celle de leur skipper, est saluée avec fair-play par leurs prestigieux concurrents qui donnent rendez-vous pour la saison 3 !

Voir plus

Crédits

Sail GP

Skippers

Compétitions

Classes

Partager sur :