Sailing to Tokyo

Sailing to Tokyo

  • 2021

La ruée vers l'or !

Synopsis

La saison 2021 de Sailing to Tokyo suit les dernières compétitions avant le grand rendez-vous olympique, prévu au Japon en 2020, mais reporté à l’été 2021 à cause de l’épidémie de Covid 19. 49er, 49er FX, Nacra 17, RS:X, 470, Finn… les enjeux dans les différentes classes sont décortiqués tout au long des six épisodes. Des athlètes de tous pays se battent pour réaliser leur rêve, à savoir représenter leur pays sur la plus grande compétition sportive au monde et, pour les meilleurs, décrocher une médaille, avec à la clé des émotions d’autant plus fortes que le rendez-vous est rare. Pour certains marins, ces Jeux font office de dernière chance de monter sur un podium olympique. Pour d’autres, il s’agit d’une première tentative. Pour tous, le défi est énorme. La série couvre également les premiers événements organisés après les Jeux olympiques de Tokyo, notamment dans les classes qui seront représentées pour la première fois aux JO de Paris 2024, dont l’iQFoil (planche à foil).

Sailing to Tokyo - Épisode 1

Cet épisode inaugural de la saison 2021 de Sailing to Tokyo revient d’abord sur le championnat du monde RS:X 2021 qui s’est tenu en Italie (à Sorrento) et a réuni 116 participants originaires de 41 nations différentes. Support olympique depuis 2008, la RS:X sera présente pour la dernière fois à l’occasion des JO de Tokyo, remplacée par l’iQFoil à partir des Jeux de Paris en 2024. Les Néerlandais ont réalisé un carton plein avec la victoire de Kiran Badloe chez les hommes et de Lian De Geus chez les femmes. Focus ensuite sur une classe emblématique, le 470. L’indémodable dériveur en double est présent sur les Jeux Olympiques depuis 1976 ! L’athlète Afrodite Zegers explique comment elle s’adapte pour continuer à s’entraîner dans le contexte très particulier lié au Covid 19. Retour au windsurf ensuite avec un portrait du Grec Byron Kokalanis puis une rapide présentation de la Vanora Engadinwind by Dakine, compétition qui s’est tenue en Suisse, sur le lac Silvaplana. Pour finir, cet épisode nous emmène en Autriche pour les championnats d’Europe de 49er, 49er FX et Nacra 17, et au Portugal pour la Finn Gold Cup 2021.

Voir plus

Sailing to Tokyo - Épisode 2

Suite de la saison olympique menant aux Jeux de Tokyo, avec l’édition 2021 de la Finn Gold Cup, l’ultime grand événement avant les JO de Tokyo pour les pratiquants de ce dériveur solitaire très physique. En jeu pour les 52 participants : le titre de champion du monde et les deux dernières places qualificatives pour les JO de 2021. En 2024 à Paris, la classe Finn ne sera plus représentée, ce que regrettent beaucoup les coureurs présents à la Finn Gold Cup. Neuf courses ont été disputées à Porto, dans des conditions variées, avec au bout la victoire du Néo-Zélandais Andy Maloney. Rendez-vous en Espagne ensuite, où des duos de 49er, 49er FX et Nacra 17 se sont battus pour les dernières places qualificatives pour les JO de Tokyo, sur le superbe plan d’eau de Lanzarote dans un climat de haute tension, compte tenu de l’enjeu. La compétition a été féroce, d’où un bonheur intense pour les qualifiés.

Voir plus

Sailing to Tokyo - Épisode 3

C’est un événement fondateur : la Vanora Engadinwind by Dakine 2021, disputée sur le lac Silvaplana en Suisse, a été le cadre du tout premier championnat du Monde d’iQFoil jamais organisé. La nouvelle planche olympique pour les Jeux de Paris 2024 et Los Angeles 2028 suscite un engouement énorme. Le lac Silvaplana, très réputé auprès des amateurs de foil, est un spot idéal avec un vent presque toujours présent et un plan d’eau plat. Pour ne rien gâcher, le paysage est sublime. Un vent de nouveauté souffle sur le windsurf, pour le plus grand bonheur des participants, dont le champion olympique de Tokyo en RS:X, Kiran Badloe, passé à l’IQFoil. Très en forme, les Français ont survolé les débats toute la semaine, puis lors des « Medal Races » : Hélène Noesmoen s’est imposée chez les femmes, Nicolas Goyard chez les hommes.

Voir plus

Sailing to Tokyo - Épisode 4

Les championnats d’Europe 2021 de 49er, 49er FX et Nacra 17 a été organisé en septembre, quelques semaines à peine après les Jeux Olympiques de Tokyo. La compétition, qui réunissait 112 équipages, s’est tenue à Thessalonique, la deuxième plus grande ville de Grèce. Dans les trois catégories, ces championnats d’Europe marquaient le début d’un nouveau cycle vers les prochains JO, en 2024 à Paris. Tous les athlètes ne pensent déjà qu’à cette échéance, d’autant qu’en raison du report des JO de Tokyo, les marins n’ont que trois ans pour se préparer. Parmi les têtes d’affiche présentes en Grèce : les Britanniques Anna Burnet et John Gimson, médaillés d’argent à Tokyo en Nacra 17, ou encore le Grec Pavlos Kagialis qui avait décroché le bronze à Rio en 470 (en 2016).

Voir plus

Sailing to Tokyo - Épisode 5

Nouveau support olympique pour les Jeux olympiques de Paris 2024, l’iQFoil (windsurf à foil) est en pleine expansion et suscite un engouement énorme. Pour preuve, le championnat d’Europe disputé en novembre 2021 réunit 231 athlètes. Certains viennent de la RS:X (le précédent support olympique en planche), d’autres arrivent directement dans la classe iQFoil. Ce championnat d’Europe est d’autant plus intéressant qu’il se dispute à Marseille, sur le plan d’eau qui accueillera les épreuves de voile des Jeux de 2024. Le rendez-vous est donc idéal pour commencer à prendre ses marques sur ce spot et commencer à jauger la concurrence. Très attendus à domicile, les Français sont à la hauteur. Déjà tous les deux champions du monde, Nicolas Goyard et Hélène Noesmoen décrochent ainsi le titre européen dans la cité phocéenne.

Voir plus

Sailing to Tokyo - Épisode 6

Ce dernier épisode de la saison 2021 est consacré aux 49er, 49er FX et Nacra 17, qui disputent leurs championnats du monde à Mussanah (sultanat d’Oman), quelques mois après les Jeux Olympiques de Tokyo. Cette compétition marque donc le début d’un nouveau cycle vers Paris 2024, une échéance qui va arriver très vite, avec une olympiade réduite à trois ans. Le plateau est de grande qualité, avec notamment les Brésiliennes Martine Grael et Kahena Kunze, médaillées d’or en 49er FX à Tokyo. Les six jours de compétition sont mémorables. Les Néerlandais s’illustrent en gagnant à la fois en 49er et 49er FX. C’est la toute première fois qu’une nation remporte ces deux titres lors d’un championnat du monde. En Nacra 17, les Britanniques John Gimson et Anna Burnet réalisent le doublé, après leur victoire décrochée en Australie début 2020.

Voir plus

Crédits

Production: Icarus Sports.

Compétitions

Classes

Partager sur :