La sélection d'Alexis Loison

Alexis Loison, 38 ans, 16 participations consécutives à la Solitaire du Figaro de 2005 à 2021, course sur laquelle il a fait l'impasse cette saison, mais qu'il compte bien courir de nouveau à l'avenir, a concocté sa sélection de films sur Sailorz :

  • No room for error : « Ce sont les débuts de Quentin Delapierre au sein de SailGP France. A travers ce documentaire, on arrive à cerner ce qu’il se passe dans sa tête, la pression de relever un tel défi devait être énorme. Ce n’est quand même pas rien d’être propulsé skipper de ce bateau, sur ce circuit, de découvrir une nouvelle équipe... Depuis ce documentaire, la progression de Quentin et de son équipe est remarquable et je pense qu’ils n’ont pas fini de faire parler d’eux ! »
  • Un mental de marin : « C’est un superbe documentaire où l’on découvre la place importante d’un préparateur mental, Gilles Monier, dans la carrière sportive de quelques grands marins. Ce sujet me parle particulièrement car le jour où j’ai découvert la préparation mentale, j’ai commencé à gagner des courses sur le circuit Figaro. Mon premier préparateur mental était justement Gilles, il m’a beaucoup apporté. »
  • Un bateau pour gagner : « Ce sujet m’a énormément plu car il permet à un public non averti dans la course au large de se rendre mieux compte de la multitude de dossiers techniques à traiter lors de la construction d’un bateau neuf pour le Vendée Globe et de l’importance des choix envisagés pour espérer gagner, cela dès le lancement de la construction d’un Imoca. »
  • La 50e Solitaire du Figaro : « La Solitaire du Figaro est et restera à jamais ma course de cœur. Cette 50e édition était complètement folle, avec un plateau qui mêlait de nombreux anciens vainqueurs de l’épreuve, des piliers du circuit et des jeunes venus découvrir cette course impitoyable. C’était la première année avec le Figaro Bénéteau 3, il fallait tout découvrir de ce monotype. Le parcours et la météo ont offert des retournements de situation à chaque étape. Ce documentaire permet également de revoir de nombreuses images d’archives et de se rendre compte de l’évolution de cette course au fil des éditions. Mais une chose ne changera jamais, la Solitaire est une grande et belle famille. »
  • Cammas , un homme pressé : « Le parcours de Franck m’a toujours bluffé car c’est un marin qui aura été impressionnant sur tous les supports sur lesquels il est venu se confronter, que ce soit en solitaire, en double ou en équipage, entre trois bouées ou autour du monde. Cette rage de vaincre et de ne rien laisser au hasard est très bien ressentie dans ce documentaire. »

Il n'y a aucun contenu pour les filtres sélectionnés.